Remplacement d’une vitre

Retirer les débris

  • Dans la mesure du possible, dégondez la porte ou la fenêtre afin d’effectuer la réparation à plat, sur des tréteaux ou sur une quelconque surface plane.
  • Muni d’épais gants de protection, détachez les morceaux de verre un à un. Commencez par les plus gros, en évitant de les faire tomber.
  • Aidez-vous d’une pince pour détacher les petits éclats coincés sur les bords du cadre.
  • Éliminez le vieux mastic avec un couteau à démastiquer ou, à défaut, un vieux ciseau à bois. Dans le second cas, attention à ne pas entamer la feuillure

La finition

  • Maintenez la vitre avec des pointes de vitrier avant de finir de la mastiquer :
    – Interposez d’abord un morceau de carton mince entre les vitres et l’emplacement des pointes, pour protéger le verre du marteau.
    – Puis, à l’aide d’un marteau léger, plantez 3 à 4 pointes par côté. Enfoncez-les juste ce qu’il faut pour maintenir la vitre et pouvoir les noyer ensuite dans le contre-joint de mastic.
  • Il reste à déposer le mastic par touches juxtaposées et à former un contre-joint régulier en biseau. Les pros se servent d’un couteau de vitrier muni d’une lame en « feuille de laurier ». Si vous n’en possédez pas, une petite spatule fera l’affaire.
  • Essuyez la lame au fur et à mesure et humidifiez-la légèrement de temps à autre pour faciliter le glissement. Les traces de mastic, sur le verre et les outils, se nettoient sans problème à l’alcool à brûler.
  • N’oubliez pas d’enlever le mastic qui débordé de l’autre coté  en complétant les manques afin de garantir une étanchéité parfaite

Leave a comment

nine − seven =